Je suis dans cela :

SOIE

jusqu'au cou !

Cette soie brodée est une plaie à travailler vous ne pouvez pas savoir. Les fils dorés sont pénibles à souhait (comme en peinture, le doré, une calamité !)

Mon premier cortège d'hiver. Cela change un peu me direz-vous, mais nettement plus fastidieux. Il y aussi et certainement le côté affectif qui joue aussi.
Ma première nièce se marie, celle qui est un peu petite  ma petite soeur. J'ai autant d'écart d'âge qu'avec mon dernier frérot. Souvent fourrée à la maison depuis toute petite. ..

Son mot d'ordre : "Tenue facile à remettre par la suite".
Cela m'aide achtement tiens !

Il y a des eu un certain nombre de changement de couleurs, de forme de robe, de détails qui ne plaisaient plus, etc. (gros soupir)

J'ai pompé sur le style de la robe "forme empire" de la principale intéressée, et pris le modèle "Antonine". Enfin, je voulais, mais je l'ai prêté et pas réussi à le récupérer. Je me suis donc rabattue sur "Apolline" en le trafiquant un peu. Pour les garçons, comme d'hab, nickers en velours lie de vin comme pour la robe, chemises en soie blanche et ceintures en soie brodée.

A Noël, tout était presque au clair et ayant tout le monde sous le coude (la mariée était dans le sud, les parents et grand-parents sur Paris et moi dans l'Ouest) cela était plus facile à gérer.

Émouvant de voir 3 générations, côté à côté fignoler cette robe. (une journée pour coudre l'ourlet !)


Et si j'y retournais, hein  ? Encore ces (bip) de brides à finir (enfin pour mes enfants) et ma tenue à ...bref, je suis à la bourre et avec deux malades dans les pattes. Fingers in the noze.